Les résultats de l’enquête du printemps font ressortir des signes de la poursuite du raffermissement de la demande intérieure, après deux années d’activité généralement atone. Ces perspectives se trouvent confortées par la demande étrangère et un rebond attendu de l’activité dans les régions productrices d’énergie.
 
Vue d’ensemble
• Après une période décevante, les entreprises s’attendent à une certaine hausse de la croissance des ventes, vu l’amélioration des indicateurs des ventes intérieures. Les répondants des régions productrices d’énergie perçoivent qu’une reprise est en cours.
• Les anticipations liées aux exportations continuent de soutenir les perspectives, malgré l’incertitude élevée quant à l’effet d’éventuels changements aux politiques aux États-Unis, notamment une baisse de l’impôt des sociétés et l’adoption de mesures protectionnistes.
• Si nombre de répondants anticipent une croissance modeste des dépenses, les intentions d’accroître les investissements sont devenues plus répandues, à la faveur d’un renforcement de la demande. Les intentions d’embauche restent positives dans l’ensemble.
• Les pressions sur la capacité demeurent modestes, des capacités excédentaires subsistant, notamment dans les Prairies. Les répondants prévoient une résorption graduelle des capacités excédentaires à mesure que la demande se raffermit. Les indicateurs de pénuries de main-d’œuvre donnent à penser qu’une marge de ressources inutilisées persiste sur le marché du travail, mais qu’elle a cessé de s’élargir.
• Les répondants entrevoient peu de variations de la croissance des prix des intrants et des extrants, les pressions concurrentielles demeurant fortes. Les attentes d’inflation, bien qu’en légère hausse, restent concentrées dans la moitié inférieure de la fourchette de maîtrise de l’inflation visée par la Banque.
• La plupart des entreprises ont fait état de conditions du crédit inchangées, l’accès demeurant facile ou relativement facile dans l’ensemble.
• Les résultats globaux indiquent qu’après avoir été faible pendant deux ans, la confiance des entreprises affiche un modeste regain, comme le montre l’indicateur de l’enquête.

Lire la suite du communiqué de la Banque du Canada

Lire aussi : 
La Presse Canadienne - L'optimisme gagne les entreprises canadiennes, selon la Banque du Canada

 

Membres corporatifs

© 2019
Chambre de Commerce France-Canada. Site web propulsé par memboGo.