La position d'actif net étranger du Canada a augmenté de 75,6 milliards de dollars au premier trimestre pour s'établir à 247,9 milliards de dollars. La hausse de la position d'actif net s'explique par le rendement supérieur des marchés boursiers étrangers par rapport au marché boursier canadien, qui a fait croître la valeur de l'actif international du Canada plus que celle de son passif. Au cours du trimestre, le marché boursier américain (tel que mesuré par l'indice Standard and Poor's 500) a progressé de 5,6 %, tandis que le marché boursier canadien (tel que mesuré par l'indice composé Standard and Poor's / Bourse de Toronto) a crû de 1,7 %.
 
Sur le plan géographique, le Canada a continué d'afficher une position d'actif net étranger par rapport aux pays autres que les États-Unis dans leur ensemble et une position d'endettement net étranger par rapport aux États-Unis. La position d'endettement net étranger par rapport aux États-Unis a reculé pour passer de 116,4 milliards de dollars à 89,0 milliards de dollars à la fin du premier trimestre. Les actifs financiers du Canada détenus aux États-Unis se sont accrus de 85,4 milliards de dollars, tandis que le passif international du Canada envers les États-Unis a augmenté de 58,0 milliards de dollars au premier trimestre. Historiquement, le bilan net des investissements internationaux du Canada avec les États-Unis a toujours été négatif, sauf au quatrième trimestre de 2015.
 
Les importantes opérations transfrontalières et la hausse du cours des actions étrangères font croître l'actif international du Canada
L'actif international total du Canada a crû de 141,1 milliards de dollars pour se chiffrer à 4 438,2 milliards de dollars à la fin du premier trimestre. Cette croissance provient principalement de la vigueur des marchés boursiers étrangers et des importants investissements transfrontaliers en actions.

Au premier trimestre, les avoirs des investisseurs canadiens en actions étrangères se sont accrus de 165,4 milliards de dollars pour atteindre 3 092,2 milliards de dollars. Les acquisitions transfrontalières d'une valeur sans précédent ainsi que la hausse du cours des actions ont contribué à l'augmentation observée au cours du trimestre. Parallèlement, les avoirs canadiens en instruments d'emprunt étrangers ont diminué de 24,3 milliards de dollars pour s'établir à 1 346,0 milliards de dollars. Ce recul est principalement attribuable à la baisse de 32,7 milliards de dollars de la valeur des devises et des dépôts détenus par les Canadiens à l'étranger, modérée par une hausse des prêts à l'actif.

La croissance de l'actif international a été atténuée par l'effet total de réévaluation à la baisse lié aux fluctuations du dollar canadien par rapport aux devises étrangères. Au cours du trimestre, le dollar canadien s'est apprécié de 1,0 % par rapport au dollar américain, mais il s'est déprécié de 0,1 % par rapport à l'euro, de 0,6 % par rapport à la livre sterling et de 3,8 % par rapport au yen japonais. Comme la plus grande partie de l'actif international du Canada est libellée en dollars américains, l'effet de réévaluation à la baisse exercé par l'appréciation du dollar canadien par rapport au dollar américain a plus que compensé l'effet de réévaluation à la hausse découlant de sa dépréciation par rapport aux autres devises étrangères.

Lire la suite du communiqué
 

Membres corporatifs

© 2019
Chambre de Commerce France-Canada. Site web propulsé par memboGo.