En mars, 551 100 personnes ont touché des prestations régulières d'assurance-emploi, ce qui représente une légère baisse (-2 900 ou -0,5 %) par rapport à février.

Le nombre de prestataires a diminué dans six provinces, notamment en Alberta (-4,1 %), à l'Île-du-Prince-Édouard (-3,4 %) et en Nouvelle-Écosse (-2,4 %). Des baisses plus faibles ont été enregistrées au Nouveau-Brunswick (-1,7 %), en Colombie-Britannique (-1,3 %) et à Terre-Neuve-et-Labrador (-1,1 %).

Par contre, le nombre de prestataires a augmenté au Québec (+1,9 %) et en Saskatchewan (+1,7 %), alors qu'il a peu varié en Ontario et au Manitoba.

Le nombre de personnes touchant des prestations régulières d'assurance-emploi a légèrement augmenté (+3 800 ou +0,7 %) au cours des 12 mois ayant pris fin en mars.

En général, la variation du nombre de prestataires d'assurance-emploi est attribuable à un ensemble de situations, y compris celles des personnes qui deviennent prestataires, qui retournent au travail ou qui ne touchent plus de prestations régulières.
 
Aperçu provincial et infraprovincial

En mars, le nombre de personnes touchant des prestations en Alberta a diminué de 4,1 % pour s'établir à 84 400. Il s'agit de la troisième baisse mensuelle consécutive. Les données de l'Enquête sur la population active (EPA) montrent que l'emploi en Alberta connaît une légère tendance à la hausse depuis l'automne 2016. La baisse du nombre de prestataires a été observée dans l'ensemble de la province, y compris dans les régions métropolitaines de recensement (RMR) de Calgary (-4,0 %) et d'Edmonton (-3,0 %). Par rapport à 12 mois plus tôt, toutefois, le nombre de prestataires a augmenté de 21,1 % dans la province.

À l'Île-du-Prince-Édouard, le nombre de personnes touchant des prestations a diminué de 3,4 % en mars pour s'établir à 7 800. La baisse du nombre de prestataires a eu lieu dans l'ensemble de la province. Comparativement à mars 2016, le nombre de prestataires a augmenté de 2,9 %.
En Nouvelle-Écosse, 28 600 personnes ont touché des prestations : il s'agit d'une baisse de 2,4 %, qui a contrebalancé une hausse équivalente enregistrée le mois précédent. Ce sont les régions situées à l'extérieur de la RMR d'Halifax et des agglomérations de recensement (AR) qui ont contribué le plus à cette baisse. Au cours des 12 mois ayant pris fin en mars, le nombre de prestataires dans la province était en hausse de 3,9 %.

Au Nouveau-Brunswick, 33 100 personnes ont touché des prestations en mars, ce qui représente une baisse de 1,7 % par rapport au mois précédent. Plus des deux tiers de cette baisse ont été enregistrés dans les RMR de Saint John (-7,9 %) et de Moncton (-5,0 %). Par rapport à 12 mois plus tôt, le nombre de prestataires dans la province a peu varié.

En mars, 52 700 personnes ont touché des prestations en Colombie-Britannique, soit une baisse de 1,3 %. Il y avait moins de prestataires dans les RMR de Kelowna (-4,0 %) et de Victoria (-1,2 %) et légèrement moins à Vancouver (-0,8 %), tandis qu'Abbotsford–Mission a connu une hausse (+2,2 %). Comparativement à mars 2016, le nombre de prestataires d'assurance-emploi dans la province a diminué de 2,1 %. Le nombre de prestataires en Colombie-Britannique connaît une tendance à la baisse depuis l'automne 2016, et cette tendance coïncide avec un raffermissement du marché du travail dans la province. Selon les données de l'EPA, le taux de chômage dans la province était de 5,4 % en mars — le plus bas de toutes les provinces.

Lire la suite du communiqué
 

Membres corporatifs

© 2019
Chambre de Commerce France-Canada. Site web propulsé par memboGo.