LA CROIX I le 17/07/2019 I Romane Ganneval
Les députés vont devoir se prononcer mercredi 17 juillet à l’Assemblée nationale sur la ratification de l’accord de libre-échange entre l’Union Européenne et le Canada (Ceta).
Appliqué de façon provisoire depuis le 21 septembre 2017, le Ceta a déjà produit des impacts sur l’économie française.
Initialement prévue en 2018, la ratification du Ceta, qui supprime 98 % des droits de douane sur les produits échangés entre l’UE et le Canada, a été repoussée d’un an pour mieux mesurer les impacts que le traité pourrait avoir sur l’économie française.

Si la France n’a pas encore ratifié le Ceta, le texte est déjà entré en application de façon provisoire dans l’ensemble des pays de l’Union européenne. « Après 18 mois de recul, les résultats de l’accord sont excellents pour les exportations de nos filières et PME françaises vers le Canada, explique à La Croix, Marie Lebec, députée LREM des Yvelines et rapporteure du texte à la commission des affaires économiques. Notre excédent commercial a bondi et la majorité de nos régions bénéficient de cette hausse des échanges commerciaux. »

Lire l'article complet

Membres corporatifs

© 2019
Chambre de Commerce France-Canada. Site web propulsé par memboGo.