Sur pm.gc.ca | 7 juin 2018

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé que le président de la République française, Emmanuel Macron, a conclu aujourd’hui la portion bilatérale de sa première visite au Canada en tant que président. Les deux dirigeants se rendront maintenant dans la région de Charlevoix, au Québec, pour participer au Sommet du G7.
 
Lors de cette visite, le premier ministre Trudeau et le président Macron ont renforcé encore davantage la relation étroite et historique qu’entretiennent nos deux pays, en plus de travailler ensemble à des enjeux qui comptent pour les Canadiens comme pour les Français. Les deux dirigeants se sont notamment engagés à la mise sur pied du Fonds Transatlantique qui vise à investir un montant d’un peu plus de 120 million de dollars (75 M€) dans des entreprises françaises et canadiennes qui souhaitent développer leurs activités dans l’autre continent. Ce fonds encouragera la croissance économique et la création de bons emplois pour la classe moyenne des deux côtés de l’Atlantique.
 
Le premier ministre Trudeau et le président Macron ont aussi annoncé la signature de la Déclaration franco-canadienne sur l’intelligence artificielle. Cette déclaration fait appel à la création d’un groupe international d’étude sur l’intelligence artificielle composé d’experts gouvernementaux, de l’industrie et de la société civile. Ce groupe aura pour mandat de devenir la référence mondiale sur les enjeux liés à l’intelligence artificielle, un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur sur l’ensemble des activités humaines et continuera à influencer de façon significative la croissance économique et le marché du travail.
 
Le premier ministre Trudeau et le président Macron ont également établi le Plan d’action sur l’aide internationale et le développement durable, guidé par la Politique d’aide internationale féministe du Canada et la Stratégie internationale de la France pour l’égalité entre les femmes et les hommes. Ce plan d’action instaure un dialogue bilatéral périodique et approfondi sur les questions d’aide internationale. Il aidera nos deux pays à promouvoir des dossiers d’importance commune au sein des organisations internationales, en plus d’identifier et de mettre en œuvre des initiatives visant à avancer les priorités que nous partageons.
 
De plus, par le biais d’une déclaration conjointe sur le multilatéralisme, les deux dirigeants ont réaffirmé les liens forts qui unissent le Canada et la France ainsi que leur engagement envers des valeurs partagées comme la liberté, la démocratie, le respect des droits de la personne et la règle de droit. Ils ont aussi réaffirmé leur engagement à lutter contre les changements climatiques et à promouvoir les valeurs démocratiques, le commerce libre et ouvert et l’égalité des sexes.
 
La science, la technologie et l’innovation sont essentielles à la croissance économique ainsi qu’à la prospérité de nos deux pays et la collaboration internationale en recherche joue un rôle clé à cet égard. C’est pourquoi le Canada et la France ont convenu de travailler à augmenter la mobilité des étudiants et des chercheurs entre les deux pays. Le Canada et la France ont également signé une lettre d’intention pour lancer les discussions nécessaires et établir des ententes officielles dans l’avenir pour encourager un plus grand nombre d’étudiants, de chercheurs et de partenaires de l’industrie des deux pays à tirer parti des programmes en place.
 
Soucieux de poursuivre cet approfondissement des liens bilatéraux et de maintenir cette attention au plus haut niveau politique, la France et le Canada s’engagent à mettre en place un Conseil des ministres franco-canadien, autour du président de la République française et du premier ministre du Canada. Ce Conseil des ministres se réunira tous les deux ans pour faire un bilan de cette coopération renforcée et développer des actions conjointes.
 
Le premier ministre a profité de son entretien avec le président Macron pour réitérer l’appui du Canada à Mme Michaëlle Jean en tant que secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie. Il a souligné les efforts de l’Organisation sous son égide à faire avancer l’égalité des sexes, appuyer les jeunes et promouvoir les valeurs démocratiques.

Lire l'intégralité de l'article
 

Membres corporatifs

© 2019
Chambre de Commerce France-Canada. Site web propulsé par memboGo.