France Info | publié le 16/07/2019 | 14:43

Jacques Maire, rapporteur du projet de loi de ratification du CETA et député LREM, a assuré, mardi, que les normes sanitaires seraient respectées et que depuis deux ans, "un gros travail" avait été fait.
"Tous les animaux qui ont un organisme génétiquement modifié [OGM] sont interdits à l'importation en France. C'était le cas avant le CETA, ce sera le cas après le CETA", explique Jacques Maire, député LREM et rapporteur du projet de loi de ratification du CETA, mardi 16 juillet sur franceinfo, alors que certains députés canadiens ont appelé les parlementaires français à ne pas ratifier le traité de libre-échange entre la France et le Canada.
Franceinfo : Comprenez-vous les critiques de ces députés canadiens ?

Jacques Maire : Je pense que c'est un pays démocratique, pluraliste. Quand on entend les Canadiens, on se rend bien compte qu'on est dans des sociétés qui partagent les mêmes types de soucis, par rapport à l'alimentation, par rapport aux paysans. C'est bien de poser la question car cela permet de dire ce qui est, et ce qui n'est pas. Quand on entend dire que la France va voir arriver du saumon OGM sur ses étals, c'est faux. Tous les animaux qui ont un organisme génétiquement modifié sont interdits à l'importation. C'était le cas avant le CETA, ce sera le cas après le CETA. Il faut bien voir que les normes sanitaires qui s'appliquent en Europe ne sont pas négociées avec les pays tiers. Ce sont des normes qui s'appliquent indépendamment des accords. C'est vrai aussi pour le bœuf aux hormones, l'hormone est interdite sur le marché européen. 
Lire la suite

Membres corporatifs

© 2019
Chambre de Commerce France-Canada. Site web propulsé par memboGo.