Radio Canada | Jérôme Labbé et Marc-Antoine Ménard | ​06/11/2017

Visiblement émue par le résultat, Valérie Plante a souligné qu'au-delà de sa victoire personnelle et de l'accession d'une femme à la mairie de Montréal, il s'agissait de l'arrivée au pouvoir de son parti, Projet Montréal.  
Elle a remercié les maires d'arrondissement du Plateau-Mont-Royal, Luc Ferrandez, et de Rosemont-La Petite-Patrie, François W. Croteau, d'avoir ouvert la voie. « Vous avez fait briller les idées de Projet Montréal [...] Vous avez montré aux Montréalais ce qu'on pouvait faire de mieux », a-t-elle dit.
 
 « Cette élection n'était pas à propos de moi, mais à propos de vous et de ce que vous voulez pour Montréal », a ajouté Mme Plante dans un discours ponctué de quelques-uns de ses éclats de rire caractéristiques.
 
La nouvelle mairesse s'est adressée aux ordres de gouvernement fédéral et provincial, énonçant des priorités qu'elle veut réaliser, dont le développement du réseau de métro et l'augmentation de l'offre de logements sociaux pour les 25 000 familles en attente à Montréal.
 
 « Ce soir, nous avons écrit une nouvelle page d'histoire pour Montréal. 375 ans après Jeanne Mance, Montréal a enfin sa première mairesse », a déclaré Valérie Plante en soulignant le travail à accomplir au cours des prochaines années.
 
La chef de Projet Montréal a obtenu 51,36 % des voix, contre 45,63 % pour Denis Coderre. Elle a devancé son principal adversaire avec plus de 27 000 votes.
 
Il faut remonter à 1960 pour retrouver un maire battu après seulement un mandat à la tête de Montréal; il s'agissait de Sarto Fournier, qui s'était incliné contre Jean Drapeau.
 
Majoritaire au conseil et en contrôle des arrondissements
 
Projet Montréal a également remporté une faible majorité au conseil municipal.
 
Le parti a enlevé 34 des 65 sièges, contre 25 pour l'Équipe Coderre. Les 6 autres sièges devraient être répartis comme suit : 3 pour l'Équipe Barbe, 2 pour l'Équipe Anjou et 1 pour Coalition Montréal.
 
La vague de Projet Montréal a emporté 11 des 19 arrondissements, en incluant celui de Ville-Marie, que dirigera la nouvelle mairesse. Valérie Plante comptera aussi des alliés potentiels en Manon Barbe, réélue mairesse de l'arrondissement de LaSalle, et Luis Miranda, qui conserve la mairie d'Anjou.
 
Il s'agit donc d'un revirement de situation : lors du déclenchement des élections, l'Équipe Coderre contrôlait 11 des 19 arrondissements, contre 4 pour Projet Montréal. Les quatre autres arrondissements étaient dirigés par des maires indépendants ou des chefs de partis d'arrondissement.

Lire l'intégralité de l'article sur ici.radio-canada.ca

Résultats des élections municipales du 05/11/2017
 

Membres corporatifs

© 2017
Chambre de Commerce France-Canada. Site web propulsé par memboGo.